« DES NEUROSCIENCES AUX CRECHES MUSICALES »,
LE LIVRE DE CLAUDIA KESPY-YAHI

Et si la musique impactait notre vie, et ce dès notre conception ?

Découvrez la puissance de la musique dans la vie de nos enfants et comment concrètement prendre en compte cette réalité dès le plus jeune âge.

Quel que soit notre arrière-plan, cette pédagogie musicale unique permet de renforcer les acquisitions fondamentales (le langage, la socialisation, le raisonnement logique), favorise l’ouverture d’esprit et l’apprentissage des langues étrangères, afin de mieux préparer nos enfants au monde de demain.

Une intuition aujourd’hui prouvée scientifiquement, la pédagogie musicale® de Cap Enfants est accessible à tous : parents, assistantes maternelles, crèches, hôpitaux, nourrices, écoles, etc.

Ce livre propose une double approche :

  • Scientifique : un point sur les recherches pour comprendre pourquoi et comment la musique joue un rôle essentiel dans notre vie.
  • Pédagogique : à travers leur quotidien, une présentation de l’impact de la démarche des crèches musicales® sur le développement psychologique, cognitif et moteur des enfants.

Vous serez étonnés de ce que vous allez apprendre !




5 questions à l’auteur, Claudia Kespy-Yahi, fondatrice et dirigeante de Cap Enfants :

Le rôle de la musique dans l’éveil et l’éducation des enfants est aujourd’hui reconnu. Mais vous allez bien plus loin dans votre livre…Quels nouveaux enseignements tirer de la lecture de votre ouvrage ?   

Pour le dire simplement, la musique n’est pas seulement importante : elle est fondamentale ! Fondamentale car présente dès la vie in-utero, où elle précède donc tous les apprentissages et notamment le langage. Autrement dit, nous naissons tous musiciens et notre cerveau naît musical. Cela nous amène à un changement complet d’approche. C’est, au sens propre du terme, révolutionnaire ! Il ne s’agit plus pour l’enfant d’apprendre un jour, éventuellement, à apprécier et à pratiquer la musique, mais de pouvoir apprendre dès ses premières années par et grâce à la musique. Placer la musique au centre de la démarche éducative – et non pas simplement comme un outil secondaire et optionnel, encore moins comme un gadget– c’est donc offrir au tout-petit de formidables opportunités pour son épanouissement actuel et futur.

Vous parlez bien des tout-petits. Cela rejoint la mobilisation actuelle en faveur de l’investissement dès les 1000 premiers jours de la vie ?

Tout à fait ! Nous vivons – enfin ! – une vraie prise de conscience collective. On a longtemps pensé qu’il fallait concentrer l’effort éducatif au collège. Ces dernières années, on répétait à l’envi que tout se jouait dès l’école primaire. On sait maintenant que beaucoup de choses essentielles se jouent en réalité avant même la scolarisation de l’enfant. C’est donc là qu’il faut agir et investir, sans attendre, en crèches et dans les familles, pour donner aux générations futures toutes les chances de réussir dans la vie…ou plus exactement de réussir leur vie !

Pouvez-vous nous donner un exemple de découverte scientifique récente qui vous a marquée ?

Il y en a tant…Je dirais l’importance du rythme, au même titre que la sonorité et la mélodie. Le rythme fait partie de l’environnement de l’embryon dès les premières semaines de la vie, avec le rythme cardiaque de la mère, le rythme de sa respiration, celui de ses pas… Or le rythme, parce qu’il nous permet d’être en synchronisation avec les autres, à anticiper et à donner la réponse adéquate en paroles ou en action, joue un rôle fondamental dans la socialisation. D’où l’effet incroyable des activités musicales rythmées vécues en groupe !

Peut-on prolonger à la maison l’expérience vécue dans les crèches musicales ? Avez-vous des conseils à donner aux parents ?

Oui bien sûr ! J’encourage vraiment les parents à donner une place importante à la musique chez eux. Ecouter de la musique, en jouer, chanter avec ses enfants dès les premières semaines…tout cela contribue au bien-être de l’enfant et a des effets positifs sur le long terme. En partageant des activités musicales avec son enfant, on allie apprentissage et plaisir ! Pour mobiliser de manière optimale l’ouïe de son enfant, et lui offrir les meilleures opportunités en matière d’ouverture culturelle et de préparation à l’apprentissage futur des langues étrangères, j’encourage à varier les sons, les musiques, les rythmes, les langues…

Comment envisagez-vous de prolonger votre investissement en faveur de la petite enfance dans les années à venir ?

Même si nos résultats sont probants, nous allons continuer à compléter notre pédagogie musicale et nos outils innovants. Nous devons prendre en compte les avancées des neurosciences et les retours d’expérience pour nous améliorer en permanence. De plus nous commençons à déployer La Bulle Musicale® à l’extérieur de nos crèches. Notre travail intéresse d’autres structures, d’autres pays, des chercheurs…

À propos de l’auteur :

Claudia Kespy-Yahi est la fondatrice et la dirigeante des crèches musicales® « Cap Enfants ». En 2005, après la naissance de ses enfants, elle crée son propre réseau de crèches pour préparer les tout-petits au monde de demain, leur offrir les opportunités de s’ouvrir aux autres et d’appréhender la diversité de manière positive et optimiste. Depuis près de 15 ans, elle mène avec ses équipes et des chercheurs une réflexion permanente sur ce que les activités sensorielles, et notamment celles autour des sons et de la musique, apportent au développement social, émotionnel, moteur et cognitif des jeunes enfants.