Comment se déroule la diversification alimentaire en crèche ?

Funny,Baby,With,Knitted,Vegetables,Starting,Food,Diversification.,Cute,Adorable

“Comment commencer la diversification alimentaire ?” C’est sans doute une des questions que les parents nous posent le plus souvent.

Les professionnels des crèches sensorielles Cap Enfants sont toujours heureux de pouvoir partager leur expertise. L’accompagnement à la parentalité est un pilier de notre approche.

Cependant, nous avons souhaité aller plus loin et mettre à votre disposition un guide complet de la diversification alimentaire. Le voici.

  

Qu’est-ce que la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire consiste à passer d’un repas liquide à un repas solide. 

Quand nous parlons de “repas solide”, nous désignons en réalité les purées et les compotes qui sont plus consistantes que le lait.

Les recommandations en la matière sont faites par le Programme national nutrition santé (PNNS) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Le Programme national nutrition santé

Il s’agit d’un plan de santé publique visant à améliorer l’état de santé de la population. Il dépend directement du ministère des solidarités et de la santé. Il est composé de groupes d’experts scientifiques (nutritionnistes, diététiciens, médecins, etc.).

Vous le connaissez probablement grâce au site mangerbouger.fr.

Il donne des recommandations sur l’alimentation, notamment à travers son plan pour les enfants âgés de 0 à 36 mois.

Diversification alimentaire du bébé : à quel âge commencer ?

La diversification alimentaire peut commencer à 4 mois révolus, en accord avec le pédiatre. C’est la recommandation donnée par l’OMS et le Haut Conseil de Santé Publique en France. Certains enfants peuvent commencer la diversification au cours du 4e mois. C’est le cas s’ils ont des problèmes de reflux gastriques dû à l’acidité. Passer à un repas solide permet de limiter les reflux.

Diversification alimentaire à 4 mois

Entre 4 et 6 mois, vous pouvez commencer à donner des purées et des compotes à votre bébé. Durant cette période, le lait maternel ou lait maternisé va couvrir les besoins nutritionnels des enfants.

C’est une phase de transition.

Diversification alimentaire à 6 mois

À partir de 6 mois, il est recommandé de passer à la diversification, si vous n’avez pas commencé avant. En effet, le lait maternel n’apporte plus tous les nutriments nécessaires à la croissance de l’enfant.

Le tableau de diversification alimentaire en crèche

En fonction de l’âge de l’enfant, que peut-on lui donner à manger ? Le tableau donne les grandes étapes de la diversification alimentaire. 

Cependant, nous nous adaptons au rythme de l’enfant.

Parfois, nous commençons à mettre des morceaux (repas moulinés) entre 8 et 10 mois. Il n’est pas nécessaire d’attendre que l’enfant ait toutes ses dents. Dès que nous voyons qu’il mâchonne, en réalité, nous pouvons proposer des repas moulinés, accompagnés de féculents de type blé : pâtes alphabet, perles de pâtes, riz.

Et lorsque la purée moulinée ne suffit plus, nous passons au repas pour les grands. C’est variable d’un enfant à l’autre.

Comment commencer la diversification avec son bébé ?

Voyons maintenant en détail comment vous pouvez procéder avec votre enfant. Nous vous recommandons de commencer par des légumes qui sont bien tolérés par l’estomac. La flore intestinale parvient à maturité entre 2 et 3 ans. À 4 mois, elle n’est pas encore tout à fait développée.

Nous vous recommandons aussi de ne pas commencer par les légumes très sucrés comme la carotte, la betterave ou les compotes.

Par exemple, vous pouvez commencer par des purées de haricots verts, des épinards et des blancs de poireaux. Vous pouvez aussi choisir des courgettes sans pépins et sans la peau.

Le mieux est de faire une saveur sur plusieurs jours avant d’introduire une nouvelle saveur. Pendant 4 jours, on va faire la carotte. Au 5e jour, on introduit un nouvel aliment. 

L’objectif, c’est que l’enfant goûte progressivement à un panel élargi de légumes et de fruits. 

Au tout début, il faut se dire que le bébé ne va pas manger le petit pot de légumes en entier. Donnez-lui quelques cuillères. Puis, vous allez augmenter le nombre de cuillères progressivement. 

Au fur et à mesure que vous augmentez les quantités en purée, vous pouvez diminuer les apports en lait. Si l’enfant prend 200 grammes de purée, il ne va pas prendre 210 ml de lait. 

Faites attention à la quantité de protéines. Nous ne devons pas servir un enfant comme nous voyons notre assiette.

Jusqu’à un an, la dose de protéines, c’est 10 g. À 2 ans, vous passez à 20 g. À 3 ans, c’est 30 g. 10 grammes, c’est 2 cuillères à café. C’est peu d’un point de vue adulte mais cela pourrait favoriser l’obésité et/ou fatiguer les reins des enfants.

Enfin, quand l’enfant a un an, il faut privilégier le lait de croissance, car il va apporter le plus de fer à l’organisme. À défaut, prenez du lait entier.

Composition des menus des enfants à la crèche

C’est la directrice infirmière qui assure la composition des repas à la crèche.

Nous essayons de faire des repas avec le plus d’apports bénéfiques pour l’enfant. Par exemple, nous choisissons des produits laitiers nature, pour éviter le sucre : fromage blanc ou yaourt brassé nature. 

Nos compotes sont sans sucre ajouté. 

Bien sûr, nous n’allons pas servir de produits frits régulièrement.

À partir de 6 mois, il faut rajouter une cuillère à café de matière grasse dans les purées des bébés (huile de colza, huile de tournesol, crème fraîche ou vache qui rit), pour les besoins en lipides.

Les repas dans les crèches sensorielles Cap enfants

Une fois par mois, nous préparons un repas en rapport avec le thème du voyage musical, en parallèle des sonorités et des musiques entendus dans la Bulle Musicale®.

Voici deux exemples :

Pour l’Australie, les enfants ont pu goûter une salade australienne avec de la betterave, de la roquette et de la feta. En plat, nous avons cuisiné une tourte à la viande avec des courgettes, des pommes noisette et du cheddar en fromage. Au goûter, ils ont bu du lait et ils ont mangé un cake à la banane et une compote de pomme. 

Pour l’Angleterre, le repas se composait de concombres en salade, un bœuf façon sunday roast avec des petits pois carottes et du cheddar. Au goûter, il y avait du thé avec un shortbread, une crème anglaise et des pommes.

Ces repas typiques pour chaque destination sont adaptés aux enfants. Pour le voyage musical en Inde, nous allons éviter de mettre trop d’épices par exemple.

Qui fait les repas en crèche ?

Les crèches travaillent avec des prestataires. 

Pour la préparation des repas, Cap Enfants a fait appel à Api, le spécialiste de la restauration Petite enfance. Api se fournit auprès d’agriculteurs locaux qui peuvent aussi proposer aux enfants des yaourts régionaux.

De la nourriture bio en crèche ?

50% de tous les aliments que nous proposons sont bio.

Par exemple, les purées pour les bébés sont bio. Pour les fruits ou les entrées des grands, nous choisissons au maximum du bio. 

Comment se passent les repas en crèche ?

Pour les bébés, c’est l’adulte qui lui donne à manger. 

Quand ils grandissent, nous passons au repas à double cuillère. L’enfant a une cuillère et la professionnelle de la petite enfance aussi. L’enfant peut ainsi découvrir les différentes textures. 

À l’âge d’un an, ils peuvent se tenir sur une chaise et parfois même manger tout seul. 

Pour les grands, on sert le repas et les enfants choisissent par quoi ils veulent commencer. Ils ont tout devant eux, en petite quantité. Nous leur disons que les fruits et légumes sont à volonté. Certains commencent par le dessert. Et ensuite ça enclenche l’appétit. Ils peuvent continuer avec la purée.

Il n’aime pas…

Comment faire si l’enfant n’aime pas un aliment ? Ça arrive assez souvent !

D’abord, il est recommandé de faire goûter 7 ou 8 fois un aliment pour vérifier si l’enfant aime ou non l’aliment. Au bout de 8 fois, soit il aime, soit il n’aime pas.

Ensuite, les repas à la maison sont différents des repas à la crèche. Certaines familles ajoutent du sel. Quand les parents viennent nous interroger, nous leur disons que c’est déconseillé pour les enfants. Cela peut provoquer des problèmes rénaux. 

Il n’y a pas de sel à la crèche. On peut agrémenter les repas avec des aromates (thym, coriandre, romarin). 

Pour connaître les habitudes alimentaires de l’enfant, nous questionnons régulièrement les familles. Qu’est-ce que l’enfant mange à la maison ? Qu’est-ce qu’il aime bien ?

Certains enfants veulent que l’adulte goûte d’abord. L’adulte peut alors rassurer l’enfant : “Moi, j’aime bien. Vas-y tu peux goûter.”

C’est vraiment un accompagnement personnalisé. Nous trouvons des astuces en fonction de l’enfant.

Conseils supplémentaires pour mettre en place la diversification alimentaire

Quand les enfants arrivent en crèche, ils sont âgés de deux mois et demi ou trois mois. Lors de  l’entretien avec les parents, nous les invitons à ne pas commencer la diversification pendant la phase d’adaptation. Ça peut faire trop de changement pour le bébé.

Ensuite, nos conseils visent à prendre des bonnes habitudes dès le début.

Nous encourageons les parents à partager un repas familial à table avec leur enfant, s’ils ne le font pas déjà. Nous déconseillons aussi le repas devant la télé. Il vaut mieux éviter de séparer les enfants et les parents pour le repas si le rythme de vie de chacun le permet.

Autre conseil : limitez le sucre, car il flatte notre palais. Achetez des compotes sans sucre ajouté.

Il faut éviter tout ce qui est chocolat, friture, charcuterie. Adoptez des habitudes saines dès le début. Pour le chocolat, le mieux c’est de prendre 70 % de cacao. Retarder le plus possible les sucreries, les bonbons, les sodas.

Les poissons à forte teneur en oméga 3 (saumon, sardine), c’est une fois par semaine. 

Sur la semaine à la crèche, on a souvent 3 jours de viande et deux jours de poisson. L’omelette fait partie des 3 jours de viande.

Enfin, faites attention aux produits labellisés bébé. Ils ne sont pas toujours bons. Par exemple, les boudoirs sont très (trop) sucrés. Même les céréales à ajouter dans le biberon sont extrêmement sucrées. Pour trouver des céréales sans sucre, ce n’est pas simple. Une astuce consiste à acheter des corn-flakes nature et les mixer.

Essayez de prendre les fruits et légumes de saison. Évitez les fraises et les tomates en hiver, par exemple.

Le mot de la fin

Nous espérons que nos recommandations vous donnent des points de repère. Il faut bien sûr s’adapter à l’enfant.

Dans les crèches Cap Enfants, nos professionnels vont très vite créer une relation avec chaque enfant.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voir d'autres articles

Ligne rouge

Newsletter

Logo Cap enfants

Cap Enfants est un réseau de crèches inter-entreprises. Il porte un projet éducatif innovant : la pédagogie musicale®. Une recherche scientifique a démontré que cette approche unique améliorait sensiblement les performances scolaires des enfants. Les enfants qui ont passé deux ans dans une crèche musicale Cap Enfants ont obtenu une note supérieure à la moyenne nationale sur des tests de vocabulaire. En plus des bienfaits liés aux apprentissages scolaires, notre crèche inter-entreprise offre un accueil de qualité qui favorise l’éveil, l’épanouissement et le bien-être des enfants et de leurs familles. Cap Enfants accompagne les entreprises et les collectivités désireuses de s’engager à nos côtés dans cette démarche éducative. Au-delà de notre projet pédagogique en crèche, nous avons à cœur de fournir le meilleur accompagnement à la parentalité possible.

Notre concept

Notre projet éducatif

L’histoire de Cap Enfants

La Bulle Musicale®​

RSE crèches Cap Enfants

Actualités de la petite enfance

Trouver une crèche

Crèche Massy : Odyssée
Crèche Massy : Atlantis
Crèche Gennevilliers : Les Louvresses
Crèche Argenteuil : Euclide
Crèche Gennevilliers : Les Barbanniers
Crèche Cergy : Les Acacias

Recherche de crèches privées

Je suis parent

Je suis employeur

Je suis une collectivité

Contact

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous appeler

+33 (0)1.70.61.67.61 

Suivez-nous

Plan du site

Politiques de confidentialité

Mentions légales

© Cap Enfants 2021

    Nom*
    Numéro de téléphone*

    * Champs obligatoires