Comment se développe le langage chez l’enfant ?

Concept,Of,Family,,Fatherhood,,Early,Child,Development,,Spelling.,Happy,Father

C’est toujours fascinant pour un parent de voir le développement du langage chez l’enfant.

Entre le tout-petit qui gazouille et l’enfant de trois ans qui commence à prononcer des phrases de quelques mots, les bases du langage et de la langue maternelle ont été posées.

L’apprentissage du langage dans les crèches sensorielles Cap Enfants

Les adultes ont un rôle important à jouer. Car ce sont eux qui, grâce aux interactions parents/enfants, vont aider à acquérir le vocabulaire, la grammaire, la syntaxe et la pragmatique (la pratique de la langue) sans même s’en rendre compte ! 

Voici l’aventure passionnante de l’apprentissage du langage

Le développement du langage de 0 à 3 ans

Les fourchettes d’âge que nous donnons sont simplement des indications, car les enfants sont tous différents et vont chacun se développer à leur cadence.

Il faut comprendre que le cerveau des tout-petits va prioriser les apprentissages.

Certains enfants vont développer d’abord leur motricité, d’autres vont se concentrer sur le langage, tandis que pour certains ce sera la propreté. Chaque enfant va se développer à sa manière.

En ce qui concerne l’acquisition du langage, là encore, chaque enfant progresse à son propre rythme. 

Pour certains enfants, nous pouvons observer leurs progrès au fur et à mesure de l’apprentissage avec notre Bulle Musicale®. Tandis que d’autres enfants ne vont rien dire ; puis tout d’un coup, ils vont se mettre à parler et directement former des énoncés. N’ayez donc pas d’inquiétude pour le développement du langage de votre enfant.

Pour plus de clarté, nous allons montrer l’apprentissage de la parole autour de quatre piliers séparément. Mais en réalité, et c’est une véritable performance, l’enfant acquiert tout en même temps !

Les différentes étapes de l’acquisition du langage

Voici les grandes étapes du développement. 

Les enfants commencent par les premiers gazouillis pour exercer leur appareil phonatoire.

Puis le nourrisson produit du babillage (consonne, voyelle consonne, voyelle), puis des sons, des mots et enfin ils associent des mots entre eux pour former des énoncés à deux termes, à trois termes et plus. Voici les quatre piliers de l’éveil à la parole.

Premier pilier : la pragmatique

La communication est le fondement de l’interaction et de l’acquisition du langage.

La communication entre un enfant et le monde qui l’entoure débute par une communication non intentionnelle, puis une communication intentionnelle. Dès sa naissance, le nourrisson produit des mouvements avec son corps (mimiques, regards, mouvements des bras et des jambes, orientation du corps). 

L’adulte traite ses manifestations non intentionnelles comme des messages. 

L’apprentissage de la communication se fait au travers des sourires, des rires, des regards, des mini-saynètes de la vie de tous les jours comme le change ou le biberon…

Progressivement, la communication se met en place, l’adulte établit un lien avec l’enfant. Ils échangent avec des vocalises, des gestes, des mimiques. Il commence à communiquer à propos d’un objet par le regard, par le pointage, puis par la voix.

Quand vous lui souriez et qu’il vous sourit, l’enfant apprend à échanger.

L’enfant va apprendre ce qu’est une question, une demande à travers les intonations.

Cet apprentissage est essentiel. Il conditionne nos échanges avec les autres tout au long de notre vie.

Deuxième pilier : la phonologie, l’acquisition des sons

De la naissance à 9/10 mois, les enfants peuvent entendre les sons de toutes les langues. 

Cependant, pour faciliter l’acquisition de sa langue cible, les enfants se focalisent sur les sons spécifiques à cette langue. 

Petit à petit, l’enfant va construire son système phonologique, le système de sons d’une seule langue. S’il apprend le français, il acquiert le système phonologique du français.

Entre 6 et 9 mois

C’est le moment où l’enfant commence à babiller. Ces vocalises infantiles vont permettre d’exercer les cordes vocales. 

Tout d’abord, le bébé produit des sons respiratoires. Puis les sons deviennent du babillage. Et enfin le babillage devient canonique (consonne, voyelle, consonne, voyelle). Par exemple : tata, dada, tato, gago…

Pourquoi cela se produit-il à cet âge ? Quand les enfants commencent à s’asseoir et à se redresser, l’anatomie du bébé évolue, l’appareil phonatoire se met en place. Petit à petit, l’enfant construit son système phonologique composé des différents sons de sa langue cible.

En français, il acquiert en premier les consonnes occlusives : « p, d, b, t, k, g », les premières voyelles prononcées sont le “a” et le “o”. Les voyelles sont les sons qui vont être le plus facilement acquis. Cela est dû aux vibrations des cordes vocales. 

Après les occlusives, l’enfant va acquérir les fricatives : « f, ch, s, j, z », les nasales « n et m ». Les dernières consonnes sont plus difficiles à prononcer : « l et r ».

Même s’il ne maîtrise pas encore toutes les voyelles et les consonnes, le bébé commence à parler. C’est pour cela qu’il va dire “papo” pour “chapeau”, “tato” pour “gâteau”, etc. 

Les premiers mots sont différents des mots de l’adulte. Il y a des enfants qui prononceront directement le mot “gâteau” sans passer par l’étape que nous venons d’évoquer.

Entre 1 et 2 ans

Vers 17 mois, après avoir construit en partie son système phonologique, l’enfant va produire de plus en plus de mots, ce que nous nommons « explosion lexicale ».

Troisième pilier : le lexique

Au début, l’enfant possède un vocabulaire très réduit, centré autour des mots usuels : nom de personnes, animaux, jouets, objets familiers, vêtements, parties du corps et termes sociaux. 

Plus vous lui montrez des images, vous lui racontez et vous interagissez avec lui, plus il va enrichir son vocabulaire. Dans nos crèches multisensorielles, le lexique est un pilier essentiel.

Il est important de comprendre qu’il y a un décalage entre compréhension et production. Entre 8 et 10 mois, nous avons les premières manifestations de compréhension. 

Aux alentours de 12/13 mois, ce sont les premières productions.

Et vers 16/17 mois, l’enfant produit environ 60 mots et comprend environ 200 mots.

Les enfants apprennent par imitation, répétition, reformulation. Souvent lorsque l’adulte et l’enfant portent leur attention sur un même objet.

Le lexique a été identifié comme une des composantes essentielles du langage : ce sont les mots qui font la langue.

L’acquisition de ce grand nombre de mots permet vers 30 mois, une explosion syntaxique. Ils produisent de plus en plus d’énoncés à 3, 4 ou 5 termes. 

Le quatrième pilier : la syntaxe

Dans un premier temps, les enfants élaborent des énoncés à un terme que l’on appelle des holophrases. Tout est dit en un seul mot. 

Cependant, nous avons besoin du contexte pour le comprendre. Par exemple : “chien”, “papa”, « maman », « manger ».

C’est entre 24 et 30 mois qu’ils produisent des énoncés à deux termes, exemple : “chien aboie”, “voiture papa”, “manger glace”… Ensuite, ils prononcent des énoncés à trois termes et plus, en introduisant des mots grammaticaux, plus difficiles à apprendre, car ils sont abstraits.

Les enfants sont très conscients de ce qu’est un verbe, un nom. Très tôt, ils vont aussi comprendre que les phrases ont une structure de type : un nom, un verbe, un complément en français.

Au fur et à mesure, les enfants introduisent des mots grammaticaux

  • Les pronoms, 
  • Les déterminants, 
  • Les adverbes… 

Ils commencent à conjuguer les verbes, différencier le féminin du masculin et le singulier du pluriel. 

Dans un premier temps, les enfants élaborent des énoncés au présent et au passé. Ils n’ont pas encore la notion de futur, si ce n’est le futur proche. Par exemple : “Je vais mettre mes chaussures.”

Pour certains enfants, si vous dites “demain, on va voir mamie,” les enfants vont se placer devant la porte, prêts à partir. Ils pensent qu’ils vont partir tout de suite.

Comment favoriser le développement du langage chez l’enfant ?

Vous allez considérablement aider l’enfant à construire son vocabulaire simplement en lui parlant.

L’imitation est un mode d’apprentissage essentiel pour l’enfant. Reformuler est très important pour aider l’enfant à développer le langage. Plus vous lui parlez normalement (non pas en “langage bébé”), plus il apprend facilement. 

Il a également ce qu’on appelle le “mothered”. Les chercheurs ont remarqué que les mamans parlent plus lentement, ont une intonation plus marquée lorsqu’elles s’adressent à leur enfant. Ça aide l’enfant à prononcer les mots correctement, à comprendre la mécanique de la communication, etc. 

Quand l’enfant prononce un mot, l’adulte peut développer. L’enfant dit : “chien, chien”. L’adulte va compléter : “oui, le chien va se promener.” Plus l’adulte parle à l’enfant et est en interaction avec lui, plus l’enfant va acquérir un vocabulaire diversifié.

La première règle est donc de parler fréquemment à l’enfant.

Toutes les interactions avec votre enfant sont favorables à l’apprentissage de sa langue cible. Soyez à l’écoute des signes de communication de l’enfant et encouragez-le. 

Parlez-lui lorsque vous êtes en train de le changer, de lui donner à manger, de lui faire un câlin… 

Demandez à votre enfant ce qu’il a fait à la crèche, même s’il ne répond pas. Vous êtes dans la communication, l’échange, l’interaction. 

Soyez présent avec votre enfant. Nous vous recommandons de ne pas donner le biberon en étant en même temps sur votre téléphone.

La musique apporte également de nombreux bienfaits pour l’acquisition du langage. Chanter des chansons permet d’apprendre en s’amusant. Vous pouvez en particulier vous servir des chansons à gestes, cela favorise la motricité. Nos crèches proposent des activités sensorielles aux enfants avec la musique comme moyen d’apprentissage du langage.

C’est aussi très bénéfique de lire des histoires avec ses enfants.

Axe de pratique :

  • Lui sourire lorsqu’il sourit
  • S’amuser au jeu de « cache-cache »
  • Réagir à ses essais langagiers
  • Lui montrer des objets, les nommer, les décrire, les comparer avec d’autres.
  • Mettre en mots les actions les plus courantes

Ce sont les interactions que les enfants ont avec les adultes :

  1. Qui vont les motiver à poursuivre ses efforts
  2. Et leur apporter le plaisir de l’échange.

Dès qu’un enfant souhaite entrer en communication avec vous, il est primordial de lui répondre pour l’inciter à continuer. Il faut établir cette relation avec les enfants dans toutes les situations de la vie quotidienne. L’idéal est de répondre à toutes ses sollicitations.

C’est un pilier de notre approche dans nos crèches sensorielles Cap Enfants.

Nous encourageons les professionnels de la petite enfance à verbaliser ce qu’ils font quand ils jouent avec l’enfant, quand ils le changent ou quand ils lui donnent à manger.

Nous disposons également d’un outil pédagogique innovant qui va faciliter le développement progressif de la maîtrise du langage.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voir d'autres articles

Ligne rouge

Newsletter

Logo Cap enfants

Cap Enfants est un réseau de crèches inter-entreprises. Il porte un projet éducatif innovant : la pédagogie musicale®. Une recherche scientifique a démontré que cette approche unique améliorait sensiblement les performances scolaires des enfants. Les enfants qui ont passé deux ans dans une crèche musicale Cap Enfants ont obtenu une note supérieure à la moyenne nationale sur des tests de vocabulaire. En plus des bienfaits liés aux apprentissages scolaires, notre crèche inter-entreprise offre un accueil de qualité qui favorise l’éveil, l’épanouissement et le bien-être des enfants et de leurs familles. Cap Enfants accompagne les entreprises et les collectivités désireuses de s’engager à nos côtés dans cette démarche éducative. Au-delà de notre projet pédagogique en crèche, nous avons à cœur de fournir le meilleur accompagnement à la parentalité possible.

Notre concept

Notre projet éducatif

L’histoire de Cap Enfants

La Bulle Musicale®​

RSE crèches Cap Enfants

Actualités de la petite enfance

Trouver une crèche

Crèche Massy : Odyssée
Crèche Massy : Atlantis
Crèche Gennevilliers : Les Louvresses
Crèche Argenteuil : Euclide
Crèche Gennevilliers : Les Barbanniers
Crèche Cergy : Les Acacias

Recherche de crèches privées

Je suis parent

Je suis employeur

Je suis une collectivité

Contact

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous appeler

+33 (0)1.70.61.67.61 

Suivez-nous

Plan du site

Politiques de confidentialité

Mentions légales

© Cap Enfants 2021

    Nom*
    Prénom*
    Numéro de téléphone*
    Votre demande concerne

    * Champs obligatoires