/, Parentalité, Recherche/Appareil auditif chez le fœtus : développement et perception du son

Appareil auditif chez le fœtus :
développement et perception du son

L’appareil auditif chez le fœtus est l’un des premiers sens à se développer. Cela signifie-t-il que le bébé peut entendre dans le ventre de sa mère ?
Voici quelques explications sur le développement de l’ouïe et son fonctionnement chez l’être humain.

L’appareil auditif chez le fœtus : développement et évolution durant la grossesse

Cap Enfants foetus appareil auditifLe développement de l’appareil auditif chez le fœtus se fait très tôt durant la grossesse. En effet, l’emplacement de l’oreille est marqué dès la fin du 2ème mois ! Au 4ème mois, c’est tout le circuit auditif qui se met en place. Celui-ci se compose de 3 parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. À ce stade, bien que le fœtus perçoive des sons, il n’entend pas à proprement parler car les ondes sonores ne peuvent pas encore lui parvenir par le biais de la résonance des tympans. Toutefois, il est vraisemblable que les vibrations transmises par le liquide amniotique l’atteignent par le biais de sa peau.

Au 6ème mois, un fœtus perçoit des sons, à commencer par celui de sa maman. Il entend en permanence « un bruit de fond » intra-utérin d’une trentaine de décibels. Ce dernier correspond aux sons internes produits par les organes de sa mère (rythme cardiaque, bruits de la digestion…). De plus, le fœtus est également capable de reconnaître certaines intonations et musiques extérieures, bien que filtrées par le liquide amniotique et la paroi abdominale de sa mère.

Il ne faut donc pas hésiter à parler à son bébé in utero. On connait en effet l’existence d’une mémoire auditive fœtale qui permet au bébé de s’habituer à la voix de sa mère ou de son père. Des voix parentales qui pourraient alors avoir un effet relaxant et instaurer des repères chez le bébé après la naissance.

L’appareil auditif humain : un organe complexe et précis

Cap Enfants appareil auditif audikaL’appareil auditif humain est un organe extrêmement complexe. Allons un peu plus loin dans la découverte des 3 parties qui composent l’oreille.

  • L’oreille externe, qui comprend le pavillon et son conduit, est essentielle à l’équilibre mais aussi à l’audition.
  • L’oreille moyenne renferme le tympan et les osselets. Elle permet également de protéger l’oreille interne.
  • L’oreille interne, située plus en profondeur, regroupe l’organe de l’équilibre et le limaçon.
    Mais c’est la cochlée, une structure en spirale, qui joue un rôle primordial dans l’appareil auditif. Elle contient les cellules ciliées (munies de sortes de petits cils) baignant dans un liquide.

Pour qu’un son se transforme en information, il doit être capté par le pavillon de l’oreille. La vibration sonore est alors concentrée pour faire vibrer le tympan situé au fond du conduit auditif. L’oreille moyenne prend ensuite le relais en transmettant ces ondes sonores. Les petits osselets qu’elle contient, et auquel le tympan est relié, transmettent cette vibration à l’oreille interne de façon amplifiée. Ensuite, les cellules ciliées situées sur les parois de l’oreille interne prennent le relai.

Le rôle primordial des cellules ciliées dans l’appareil auditif

Cap Enfants Appareil Auditif 3Les cellules ciliées permettent de transformer les vibrations en phénomène sensoriel que le nerf auditif transmet enfin aux centres nerveux cérébraux. Ce message nerveux permet à l’être humain de percevoir plusieurs informations. Celles relatives à la fréquence des vibrations, leurs intensités, leurs compositions, ainsi que la position de la source sonore dans l’espace.

Les cellules ciliées, indispensables à l’audition, sont déjà au nombre de 15 000 à 10 semaines de gestation, dont environ 3 000 cellules internes et 12 000 cellules externes !

Ce sont ces cellules qui vont notamment permettre à un bébé de distinguer toutes les fréquences lorsqu’il naît. Ainsi lorsqu’il entendra une comptine en français, en allemand ou en russe, les cellules ciliées transmettront à son cerveau, sous forme de messages nerveux, les particularités de ces langues : accent, mélodie, sonorités. Le cerveau va alors mettre en mémoire ces informations pour pouvoir les réutiliser plus tard lors du développement cognitif de l’enfant et de ses apprentissages.

Ces cellules ciliées, si non stimulées, perdent de leur élasticité et petit à petit ne pourront plus percevoir toutes les fréquences. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle un adulte ne perçoit pas ce qu’un bébé entend.

Il est donc indispensable de faire entendre toutes sortes de sons et de langues à un bébé. Son système auditif est prêt à recevoir toutes ces informations et à les communiquer à son cerveau.

Chez Cap Enfants, l’importance de l’audition dans l’apprentissage dès le plus jeune âge est renforcée grâce à la Bulle Musicale®. L’ouïe est un sens permettant une foule d’apprentissage pour les tout-petits, et nos équipes pédagogiques s’appliquent à le solliciter au quotidien !

2018-04-18T13:01:25+00:00 1 février 2018|Actualités, Parentalité, Recherche|