Comment faire face à la période du « non » chez l’enfant ?

An,Angry,Little,Boy,And,A,Sandwich,With,Butter.

Aussi sûr que l’enfant grandit, il entrera à un moment dans la grande période du « non ». Cette phase d’opposition n’est pas facile à gérer, ni pour l’enfant ni pour les parents.

Pour que tout se passe bien, lors de cette période il est important de :

  • Garder son sang-froid,
  • Ne pas réagir au quart de tour,
  • Parler avec son enfant.

Comment faire quand son enfant dit non ? Comment gérer la période d’opposition ?

Voici notre guide complet sur la période du NON du tout-petit.

La période du non

« Non », c’est souvent le premier mot que les parents ont tendance à dire à répétition à leurs enfants. Souvent, on a tendance à dire « non, attention », « non, ne touche pas ça », etc.

Nous, professionnels de la crèche sensorielle Cap Enfants, nous essayons de ne pas être trop dans un « non », mais de trouver d’autres formulations. Pour les enfants, c’est plus facile de dire « non » que de dire « oui ».

À quel âge se produit la période du non ?

Quand apparaît le non chez l’enfant ?

Ce fameux « non », c’est vrai que c’est la première phase d’opposition. Il se manifeste entre 18 mois et 2 ans. On rencontre cette phase à la crèche. Ils ne veulent pas prêter. C’est une manière de dire : « c’est à moi ».

C’est un moment où il est dans une affirmation de soi.

En même temps, ils testent les adultes pour savoir comment ils vont réagir. Ils n’ont pas forcément conscience que le « non » va bloquer quelque chose. Pour eux, c’est transformer son refus en jeu. On leur dit « viens mettre tes chaussures » et ils disent « non », alors qu’ils n’ont qu’une envie, c’est partir au parc.

C’est un jeu d’apprentissage.

Parfois, ça tourne à la colère, quand l’enfant va se jeter en arrière, se mettre à crier et à taper, en général pour les vrais « non ».

Comment gérer la période du non ?

En tant que professionnels, nous recommandons de verbaliser tout ce côté émotionnel très fort chez l’enfant. On va dire : « je vois que tu n’es pas content. Je comprends que tu ne sois pas content. Mais tu sais, c’est papa et maman qui décident. » Il est en pleine opposition. On comprend qu’il soit en opposition.

Ça ne veut pas dire qu’il doit rester dans cette opposition.

Pour la colère, ce que nous avons mis en place dans les crèches, ce sont des coussins colère. Les enfants savent que s’ils ne sont pas contents et qu’ils veulent taper sur quelque chose en raison d’une tension nerveuse corporelle, ils tapent sur le coussin colère. On ne tape pas le copain. Cependant, c’est important qu’ils puissent taper.

On travaille aussi beaucoup au niveau musical tout ce qui est percussion pour exprimer et décharger les émotions fortes. Quand ils ne sont pas contents, il faut qu’ils puissent taper. Il faut qu’ils puissent crier. Il faut leur donner cette possibilité.

Ils peuvent ainsi déverser le trop-plein d’émotions qui peut être dû à beaucoup de stimulations dans la journée, beaucoup de fatigue, un rythme qui peut être différent entre la maison et la crèche. Ou bien en raison de l’accumulation de frustration.

Ils ont aussi envie de faire comme papa et maman. Il y a des moments où ils repoussent l’autorité parce qu’ils sont capables de le faire. C’est bien une affirmation de son caractère.

On peut alors dire : « J’ai bien vu que tu savais le faire. Mais là, on est pressé. Maman va t’aider pour le faire. Demain, tu pourras le faire tout seul. » Il faut trouver une façon de réguler.

Une autre solution, c’est de laisser l’enfant un moment pour qu’il puisse se calmer. « Je te laisse crier et taper. Quand tu auras fini d’être en colère, on pourra aller au parc. »

Nous recommandons aux parents de toujours rester dans le dialogue.

À la crèche, nous avons des activités de percussion. C’est une autre approche pour décharger les émotions. En tapant, les enfants vont à un moment plus se focaliser sur le son que sur la force du geste. Et après, on sera dans un jeu musical.

Nous avons aussi des jeux de voix et de respiration, parmi nos activités sensorielles en crèche. Ça fait partie de la relaxation. Ça fait partie de l’expression des émotions et des sentiments. Aujourd’hui, on voit qu’il y a beaucoup d’adultes qui ont recours à des thérapies de rire, de gestion du stress, etc. Et le contenu de ces formations, c’est de la respiration, de la détente ou le théâtre.

On met cela en pratique avec les touts petits. Quand on sent que musculairement, ils sont tendus. On va chercher à être enveloppant, à ne pas entrer dans l’opposition et à ne pas perdre son calme.

Souvent, ce « non » arrive à un moment où l’enfant ne peut pas dire autre chose. Il ne sait pas quoi dire d’autre. Donc il faut verbaliser avec lui. Pour qu’il voit qu’il y a d’autres possibilités d’exprimer les choses.

  • Je ne suis pas d’accord.
  • Je ne veux pas.
  • C’est à moi.

L’adulte doit être dans du positif pour les aider à sortir de cette période d’opposition.

Combien de temps dure la phase du non ?

Cette période va revenir plus tard, à plusieurs reprises. On parle souvent de la première adolescence à l’âge de 2 ans

Cette période revient par phase tout au long de la vie. On peut encore l’observer chez certains jeunes adultes.

Cependant, à l’issue de l’adolescence, en général, on sort de cette phase

Toujours être à l’écoute de son enfant…

… Et dans la discussion.

Souvent, le « non », c’est de la colère dont on ne connaît pas l’origine. L’enfant ne sait pas d’où vient son mécontentement.

C’est souvent une question de vouloir être adulte beaucoup plus tôt. Une question de pouvoir et d’autorité.

Il faut donc négocier et solliciter au maximum sa bonne volonté. Après tout, nous voulons que l’enfant devienne de plus en plus autonome. Cette phase du « non » fait partie de cette dynamique. Et elle est clé dans notre pédagogie multi-sensorielle

Notre objectif, c’est que l’enfant devienne un adulte épanoui, créatif et ouvert aux autres.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voir d'autres articles

Ligne rouge

Newsletter

Logo Cap enfants

Cap Enfants est un réseau de crèches inter-entreprises. Il porte un projet éducatif innovant : la pédagogie musicale®. Une recherche scientifique a démontré que cette approche unique améliorait sensiblement les performances scolaires des enfants. Les enfants qui ont passé deux ans dans une crèche musicale Cap Enfants ont obtenu une note supérieure à la moyenne nationale sur des tests de vocabulaire. En plus des bienfaits liés aux apprentissages scolaires, notre crèche inter-entreprise offre un accueil de qualité qui favorise l’éveil, l’épanouissement et le bien-être des enfants et de leurs familles. Cap Enfants accompagne les entreprises et les collectivités désireuses de s’engager à nos côtés dans cette démarche éducative. Au-delà de notre projet pédagogique en crèche, nous avons à cœur de fournir le meilleur accompagnement à la parentalité possible.

Notre concept

Notre projet éducatif

L’histoire de Cap Enfants

La Bulle Musicale®​

RSE crèches Cap Enfants

Actualités de la petite enfance

Trouver une crèche

Crèche Massy : Odyssée
Crèche Massy : Atlantis
Crèche Gennevilliers : Les Louvresses
Crèche Argenteuil : Euclide
Crèche Gennevilliers : Les Barbanniers
Crèche Cergy : Les Acacias

Recherche de crèches privées

Je suis parent

Je suis employeur

Je suis une collectivité

Contact

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous appeler

+33 (0)1.70.61.67.61 

Suivez-nous

Plan du site

Politiques de confidentialité

Mentions légales

© Cap Enfants 2021

    Nom*
    Prénom*
    Numéro de téléphone*
    Votre demande concerne

    * Champs obligatoires