Comment accompagner un enfant dans l’acquisition de la propreté ?

acquisition_propreté_enfant

Parmi les grandes étapes vers l’autonomie de l’enfant, il y a l’acquisition de la propreté. 

Rappelons au préalable que les toilettes ne sont pas un sujet évident, même pour les adultes. En Chine, les gens vont assez facilement aux toilettes. Mais au Japon, par exemple, c’est tout un rituel. Les Japonais mettent notamment de la musique pour camoufler les bruits indésirables.

L’enfant doit acquérir la propreté avant son entrée à l’école. Cela peut vite devenir un sujet d’angoisse pour les parents. Pas d’inquiétude. Dans cet article consacré à l’acquisition de la propreté chez l’enfant, nous partageons le savoir et l’expérience des professionnels de la petite enfance du réseau de crèches interentreprises Cap Enfants. 

Cette acquisition est d’abord et avant tout une étape indispensable pour que les enfants deviennent des adultes épanouis. Cette notion touche directement à la digestion, mais aussi à la confiance en soi. 

Nous proposons un véritable accompagnement à la parentalité.

Qu’est-ce que l’acquisition de la propreté ?

Il s’agit d’un moment important où les adultes accompagnent l’enfant vers une plus grande autonomie. On lui permet d’avoir accès aux toilettes et de gérer ses propres besoins.

Le tout-petit va pouvoir aller aux toilettes tout seul. Pour cela, il doit sentir à quel moment il a besoin d’évacuer quelque chose dans son corps. Avec l’acquisition de la propreté, l’enfant se débarrasse peu à peu des couches pour satisfaire ses besoins physiologiques.

Acquisition ou apprentissage de la propreté ?

Il est plus approprié de parler d’une nouvelle acquisition. L’enfant acquiert une nouvelle compétence dans son processus de développement. 

Dans les crèches Cap Enfants, l’approche multisensorielle favorise les apprentissages. Mais c’est compliqué “d’apprendre” à être propre.

L’enfant doit être physiologiquement prêt pour cette étape. Il ne pourra pas apprendre à devenir propre s’il n’est pas prêt. Ce n’est pas par la répétition ou en mettant l’enfant à heure fixe sur le pot qu’il va devenir propre. 

“Quand j’ai commencé le métier d’éducatrice, il y a 25 ans, il y avait encore ces transats en plastique avec un pot intégré. Certains étaient faits pour des enfants de 10 à 15 mois. Les enfants étaient installés dessus. On leur donnait à manger et ils ne pouvaient pas en bouger jusqu’à ce qu’ils aient fait leur besoin. Mettez-vous à la place de l’enfant ! Heureusement, ce matériel a fini à la poubelle. On voyait alors le bébé comme un tube digestif.” Estelle Salley, ancienne directrice de crèche, responsable pédagogique, pôle recherche et innovation,  dans le réseau de crèches privées  Cap Enfants.

Progressivement, des psychologues ont expliqué que le nourrisson est une personne à part entière. Il ressent beaucoup de choses, dont les émotions et la douleur, bien sûr.

Quelles sont les conditions nécessaires à l’acquisition de la propreté ?

À quel moment l’enfant est-il prêt à être propre ?

Aujourd’hui, les professionnels de la petite enfance permettent à l’enfant d’avoir acquis plein de choses avant de parler de la propreté. 

Physiologiquement, l’enfant doit d’abord maîtriser de manière volontaire ses sphincters. Il s’agit des muscles en forme d’anneau qui permettent de fermer un conduit en se contractant.

Pour savoir si l’enfant a fait l’acquisition du contrôle des sphincters, il y a un test simple. Il consiste à voir si l’enfant possède la capacité motrice de monter et descendre les escaliers en position debout. 

S’ils ont atteint ce développement moteur, physiologiquement, ils peuvent gérer leurs sphincters. Tant que cette motricité n’est pas là, ce n’est pas la peine d’essayer d’être dans cette nouvelle acquisition. Elle est vouée à l’échec. 

Notre premier conseil pour aider l’enfant à devenir propre, c’est : ne forcez pas les choses ! L’enfant évolue à son rythme. Nous vous recommandons d’observer les capacités de votre enfant. C’est ainsi que vous aiderez l’enfant à avoir confiance en lui.

Une autre condition, c’est  la découverte de sensations. L’enfant sent qu’il se passe quelque chose dans son corps. Vous pouvez voir que certains enfants vont se mettre en retrait dans la pièce pour faire une selle dans leur couche. Où alors ils trouvent des postures, comme le fait de se mettre accroupie pour pousser dans leur couche.

La démarche d’acquisition de la propreté vient de l’enfant. Et vous l’accompagnez avec beaucoup de patience. 

Guettez les signes. Abordez cette acquisition quand l’enfant est prêt pour ça.

À quel âge se fait l’acquisition de la propreté en crèche ?

Il ne faut pas que ce soit trop tôt ; mais il ne faut pas que ce soit trop tard non plus. 

Il faut laisser le temps à l’enfant d’acquérir cette nouvelle compétence. Or avec l’admission à l’école maternelle, le timing est parfois un peu court. Les enfants nés en décembre vont entrer à l’école à deux ans et demi. C’est dès les deux ans qu’il faut commencer la propreté.

De plus, il ne faut pas que les enfants acquièrent cette compétence parce qu’ils doivent entrer à l’école maternelle. L’objectif doit être d’acquérir une nouvelle autonomie et un nouvel état de bien-être. C’est le passage vers le monde des « sans-couches ».

“Ça doit être vécu comme : c’est génial, maintenant tu vas pouvoir, par toi-même, aller dans un endroit qui va te permettre d’être plus à l’aise pour poursuivre ta journée.” Estelle Salley

Le ventre, c’est le deuxième cerveau. Dans les crèches sensorielles Cap Enfants, les professionnels de la Petite enfance travaillent avec les tout-petits sur le fait de connaître son corps. Se connaître, s’écouter pour éviter un stress inutile. Nos professionnels de la petite enfance encouragent les enfants dans la découverte des sens en s’adaptant au rythme de chaque enfant.

Comme pour toute acquisition, les enfants sont tous différents. Ils ont chacun leur rythme. En général, les enfants commencent l’acquisition de la propreté à deux ans. Certains enfants vont commencer avant et d’autres vont commencer un peu après. 

Regardons maintenant de plus près les étapes de l’acquisition de la propreté.

toilette_enfan_propreté

Comment faire l’acquisition de la propreté ?

Lorsque l’enfant est prêt physiologiquement et qu’il est conscient de ce qui se passe dans son corps, vous accompagnez l’enfant dans l’autonomie vers la propreté.

Vous lui faites découvrir les toilettes. Vous lui montrez comment s’installer dessus. 

Toilettes, réducteur ou pot : c’est l’enfant qui décide

Il y a des enfants qui ne vont jamais passer par le pot. Vous pouvez utiliser un siège de toilettes ou réducteur que vous placez sur les toilettes à taille adulte. Au contraire, certains enfants veulent uniquement le pot et ne veulent pas aller aux toilettes, même s’ils sont à leur taille.

Dans une crèche Cap Enfants, nous sortons le pot quand un enfant ne veut pas s’asseoir sur les toilettes. Nous lui donnons toujours le choix.

Nous recommandons de laisser le pot aux toilettes. Il ne vaut mieux pas le balader dans toute la maison ou le mettre dans la chambre de l’enfant. Dans l’acquisition de la propreté, on travaille aussi la pudeur, l’intimité, le respect du corps.

Créer un environnement favorable pour apprendre à être propre

Il faut être très pragmatique dans l’habillement des enfants.

L’enfant doit avoir des vêtements faciles à enlever. Évitez le body. Choisissez des couches culottes qui se baissent toutes seules. Pour les filles, il faut éviter durant cette période le collant avec la robe. Ce n’est pas facile pour la petite fille de baisser le collant et de tenir la robe, au moment où elle doit aller au petit pot.

Vous créez des conditions optimales pour l’enfant l’encourager à la propreté

Vous pouvez aussi vous servir de la littérature enfantine. Raconter des histoires sur le pot, les toilettes, le pipi et le caca.

Dans les livres très connus, il y a Le petit pot d’Alfred, l’histoire d’un ours qui ne veut pas aller sur le pot. Il y a aussi L’histoire de la petite taupe à qui on avait fait caca sur la tête.

Vous pouvez mettre des livres dans les toilettes pour que l’enfant puisse se détendre quand il est installé.

Vous pouvez aussi faire des jeux d’imitation. Avec les poupées ou les peluches qu’on emmène aux toilettes. 

Il existe aussi une chanson “Stop la couche !”. À un moment, ça devient un jeu. L’enfant va apprendre en s’amusant

L’accompagnement vers la propreté ne doit pas tomber dans la sanction.

Il faut apporter du change lors des déplacements hors de la maison pour permettre les accidents. Il ne faut pas être dans la punition, parce qu’un enfant n’a pas réussi à se retenir.

Accompagner l’acquisition de la propreté par la parole

Nous vous recommandons enfin d’accompagner verbalement et physiquement ces moments-là. Il faut prendre le temps, et faire preuve de patience et d’écoute. Rappelez-vous que vivre des moments de qualité avec son enfant l’aide à mieux grandir.

Il faut être à l’affût de tout ça jusqu’à ce que se rendre aux toilettes devienne un processus naturel et spontané pour l’enfant.

La verbalisation permet d’associer l’enfant au changement

Vous pouvez aller aux toilettes avec l’enfant et discuter avec lui. Et d’un seul coup, il fait ses besoins. Vous pouvez dire “ah, j’ai entendu le caca sortir. C’est super. Tu dois te sentir mieux. Bravo ! On repart jouer.”

Une collaboration entre parents et professionnelles de la petite enfance

L’apprentissage de la propreté est un travail d’équipe. Il a l’enfant, les parents et les professionnels de la petite enfance. Dans les crèches musicales Cap Enfants, nous cherchons toujours à maintenir la continuité entre la maison et la crèche. Pour que l’enfant se sente comme chez lui. Le développement de la confiance en soi se poursuit en crèche.

Nous aimons particulièrement quand l’acquisition de la propreté commence à la maison. Apprendre à être propre peut se poursuivre en crèche. 

Il faut également voir qu’il existe un effet de groupe très bénéfique. En collectivité, nous n’avons pas d’enfants qui quittent la crèche en couche. Les enfants veulent tous devenir grands. Ils se motivent les uns les autres. Cela signifie une plus grande équipe !

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voir d'autres articles

Ligne rouge

Newsletter

Logo Cap enfants

Cap Enfants est un réseau de crèches inter-entreprises. Il porte un projet éducatif innovant : la pédagogie musicale®. Une recherche scientifique a démontré que cette approche unique améliorait sensiblement les performances scolaires des enfants. Les enfants qui ont passé deux ans dans une crèche musicale Cap Enfants ont obtenu une note supérieure à la moyenne nationale sur des tests de vocabulaire. En plus des bienfaits liés aux apprentissages scolaires, notre crèche inter-entreprise offre un accueil de qualité qui favorise l’éveil, l’épanouissement et le bien-être des enfants et de leurs familles. Cap Enfants accompagne les entreprises et les collectivités désireuses de s’engager à nos côtés dans cette démarche éducative. Au-delà de notre projet pédagogique en crèche, nous avons à cœur de fournir le meilleur accompagnement à la parentalité possible.

Notre concept

Notre projet éducatif

L’histoire de Cap Enfants

La Bulle Musicale®​

RSE crèches Cap Enfants

Actualités de la petite enfance

Trouver une crèche

Crèche Massy : Odyssée
Crèche Massy : Atlantis
Crèche Gennevilliers : Les Louvresses
Crèche Argenteuil : Euclide
Crèche Gennevilliers : Les Barbanniers
Crèche Cergy : Les Acacias

Recherche de crèches privées

Je suis parent

Je suis employeur

Je suis une collectivité

Contact

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous appeler

+33 (0)1.70.61.67.61 

Suivez-nous

Plan du site

Politiques de confidentialité

Mentions légales

© Cap Enfants 2021

    Nom*
    Numéro de téléphone*

    * Champs obligatoires