Comment accompagner un enfant vers l’autonomie en crèche ?

Smiling,Mother,And,Baby,Son,Looking,At,Working,Robot,Vacuum

La mission principale de l’adulte, lorsqu’il élève un enfant, est de rendre celui-ci autonome. Un jour, il devra se prendre en charge seul et s’assumer complètement.

Ce noble objectif, accompagner l’enfant vers son autonomie, commence dès le plus jeune âge.

En réalité, cette évolution est très progressive et elle se situe à plusieurs niveaux. Nous parlerons alors de processus d’autonomisation.

Dans les crèches sensorielles Cap Enfants, nous avons deux principes clés :

  • Nos professionnels de la petite enfance laissent de la liberté aux enfants
  • Dans chaque crèche d’entreprise Cap Enfants, l’erreur est permise pour les enfants.. 

L’enfant a le droit de se tromper. Il doit se sentir en sécurité affective. Plus il se sent en confiance, plus il ose faire les choses lui-même. L’accompagnement vers l’autonomie nécessite que le regard de l’adulte soit bienveillant.

Voici notre approche pour aider les enfants à faire les choses par eux-mêmes.

Qu’est-ce que l’autonomie chez le jeune enfant ?

D’abord, il faut comprendre qu’il y a plusieurs autonomies.

L’autonomie permet de faire seul au quotidien et de devenir de plus en plus indépendant. C’est le fait de pouvoir prendre seul ses décisions.

Mais de quoi parle-t-on quand on parle de l’autonomie de l’enfant ? En fonction des âges, il atteint différents niveaux, l’autonomie physique, sa pensée, l’interaction avec les autres, la gestion des émotions, etc.

L’autonomie chez le bébé se fait par un accompagnement en respectant son besoin de continuité, de stabilité et de sécurité. Il est totalement dépendant et a besoin de l’adulte pour répondre à ses besoins. 

Au fur et à mesure des mois (entre 3 et 8 mois) il arrive vers une autonomie comme s’endormir seul de comprendre la différence entre jour/nuit, etc. Plus tard, il deviendra autonome dans l’assouvissement de ses désirs comme se retourner pour prendre un jouet, tenir seul son biberon

Entre 1 et 3 ans, l’enfant fait de grandes acquisitions. Vers 1 an et demi, il a la reconnaissance de soi, c’est-à-dire qu’il prend conscience en se regardant dans un miroir que cette personne est lui. 

Nous pouvons alors lui donner des tâches assez simples à accomplir. Par exemple : “est-ce que tu peux aller chercher tes chaussures ?” 

Puis, un peu plus tard, l’enfant va être capable d’effectuer des tâches complexes : “est-ce que tu peux prendre tes baskets bleues et les mettre à côté de moi ?” Ici l’enfant est autonome dans la compréhension et dans le geste.

Et il y a également la conscience qu’il sait faire les choses et le fait d’accomplir l’action adéquate par lui-même. 

Par exemple, s’il a soif, l’enfant est capable de dire qu’il a soif, aller prendre son verre et se servir à boire. Ou il a envie de faire pipi. Il va comprendre le besoin dans son corps. Il se rend aux toilettes pour se soulager.

L’enfant est alors autonome dans la compréhension de son corps. Cette autonomie s’acquiert progressivement entre 1 et 3 ans et demi.

Les étapes du processus d’autonomisation dans le corps

Parlons à présent de l’acquisition d’une motricité libre.

L’enfant prend le contrôle de son propre corps, petit à petit. Il va pouvoir : 

  • monter les escaliers, 
  • se saisir d’objets avec une ou deux mains,
  • etc. 

En fait, ce processus commence dès la petite enfance. Quand nous naissons, nous ne sommes pas autonomes, mais nous avons déjà des réflexes archaïques, programmés dans le corps. Par exemple, quand nous touchons la paume de bébé, sa main se referme. 

Au tout début, nous observons une imprécision dans ses gestes.

Puis, progressivement, le tout petit gagne de plus en plus en autonomie personnelle. 

Consciemment, le bébé va être capable d’attraper l’objet et de le prendre avec lui.

Ensuite, il est conscient que s’il secoue l’objet, celui-ci produira un son. Donc s’il veut entendre ce son, il va attraper l’objet qu’il faut et le secouer.

Le besoin d’autonomie évolue. L’enfant va vouloir attraper les objets plus éloignés. Il va savoir qu’il doit tendre le bras ou qu’il va devoir utiliser les pieds. Il va s’aventurer de plus en plus loin. 

Il va devenir toujours plus autonome dans ses désirs et dans les choix qu’il fait.

Il n’y a pas un âge précis pour chaque étape, mais plutôt une fourchette d’âges. Chaque enfant évolue à son rythme. Cependant, le déroulé est le même. On appelle cela le développement psychomoteur. Cela décrit la conscience progressive de son corps. La stimulation et la répétition participent à ce processus.

Tout part du centre. Le bébé a besoin au début qu’on lui apporte les objets. Et l’autonomisation du corps va se faire de plus en plus loin dans le bras. Au début, ça va être tout le bras, puis la main et enfin les doigts. C’est ce que l’on appelle la motricité fine.

C’est la même chose avec les jambes. Ça part du ventre. L’enfant va commencer à s’asseoir, puis à quatre pattes, puis debout.

Comment favoriser l’autonomie de l’enfant en crèche ?

Nous pouvons mettre en place plusieurs choses. Dans la crèche musicale Cap Enfants, nous faisons en sorte que tout soit à la hauteur de l’enfant, afin qu’il se sente suffisamment en sécurité. 

D’abord, il faut choisir des objets qui sont en adéquation avec son âge, des objets facilitateurs d’autonomie. Quand l’enfant est tout petit et qu’il a envie de se déplacer, nous mettons autour de lui des objets de taille intermédiaire. 

Ce sont par exemple des petits carrés de mousse pour qu’il puisse s’agripper et commencer à se mettre debout. 

Nous l’aidons à accomplir des choses qui sont facilement réalisables. Pour qu’ils ne soient pas en échec et pour renforcer sa confiance en lui.

Les plus grands vont avoir un casier avec leur photo ou une image qui les représente. Cela peut être un personnage ou un objet comme une fleur. 

La fleur sera sur son casier à l’entrée. Elle sera aussi sur son lit pour la sieste. Elle sera également dans le casier à doudou, dans la crèche. Elle sera enfin sur son verre d’eau. Ainsi, à chaque fois que l’enfant verra la fleur, il va comprendre que l’objet lui appartient. 

Cela contribue à lui faire faire ses premiers pas dans l’autonomie. Il peut se débrouiller tout seul. 

Très rapidement, les enfants comprennent ce qui leur appartient et ce qui est au copain. Ils font parfois remarquer à la professionnelle de la petite enfance, si elle se trompe : “ça, c’est pas à moi, c’est à Untel.”

En crèche, il est proposé un aménagement de l’espace adapté aux âges des enfants. Différentes zone de jeux sont ainsi proposés en fonction des âges :

  • motricité
  • dinette/poupées
  • voiture/garage
  • coin lecture
  • coin calme
  • etc.

Dans chaque section, la mise à disposition des jouets est proposée.

L’observation est importante pour comprendre les besoins de chaque enfant. Ainsi, en comprenant leur besoin, les professionnels ont des propositions qui répondent aux envies et besoins des enfants. Chaque enfant décide de ce qu’il veut faire. Il est autonome dans l’assouvissement de ses envies.

Au niveau des repas, quand les enfants manifestent l’envie de faire tout seul, il y a le repas à double cuillère. L’enfant mange avec sa cuillère mais la professionnelle est à côté de lui, avec une autre cuillère et prête à l’aider au besoin. Ça peut être entre 8 et 14 mois. Il n’y a pas vraiment d’âge précis.

Pour les plus grands, il y a un système de self-service. 

Et notamment à la micro-crèche, les enfants ont leur verre. Ils se servent à boire. Ils prennent leurs assiettes et leurs couverts. Ils se servent eux-mêmes. Il y a une seule consigne : “ce qu’on met dans son assiette, au moins on goûte.”

Les enfants se servent très bien en fonction de ce qu’ils estiment être capables de manger, quitte à se resservir.

S’ils renversent quelque chose, ce n’est pas grave. Ils sont même très heureux d’aller chercher une éponge et d’aider à nettoyer.

Toujours dans l’optique de favoriser les initiatives de l’enfant, nous les laissons manger dans l’ordre qu’ils veulent. En général, ils commencent par le pain, le fromage et le dessert. C’est primordial de laisser l’enfant faire des choix.

Et quand le repas est terminé, ils débarrassent les assiettes. Ils prennent un gant de toilette. Ils vont devant un miroir et ils vont se débarbouiller. 

Pour faciliter l’autonomie aux toilettes, nous donnons au plus grand des couches-culottes. Nous avons des savons avec des pousse-pousse et une serviette à disposition pour qu’ils puissent se laver les mains.  

Chaque fois que l’enfant fait quelque chose par lui-même, l’adulte le félicite. Cela crée un plaisir chez lui.

 

Quel que soit leur âge, pour favoriser le processus d’autonomisation, il est important :

  • que le lien avec les professionnels soit établi, 
  • qu’il y ait une sécurité affective, 
  • que les actions mises en place par les professionnels permettent à l’enfant de prendre confiance en lui.

Tout ça les prépare et les aide à se sentir prêt pour l’entrée à l’école maternelle.

Quelles activités pour développer l’autonomie ?

Dans la crèche collective Cap Enfants, nous avons une Bulle Musicale®. La spécificité de la Bulle Musicale c’est que l’enfant est libre d’actionner les capteurs ou pas. C’est LUI qui décide.

Et ça commence très tôt. Dès que l’enfant commence à se déplacer, il peut appuyer sur les capteurs et déclencher un son, une image… C’est un vrai plaisir d’appuyer sur le capteur et de voir se produire un son ou une image immédiatement.

Un planning est proposé pour que chaque enfant puisse bénéficier régulièrement des atouts de cet outil pédagogique.

L’enfant peut y être seul, puisque la Bulle possède deux grandes ouvertures. Les professionnelles de la petite enfance peuvent le surveiller à distance. 

C’est un espace sécurisé. 

Dans les crèches privées Cap Enfants, dès leur plus jeune âge, les enfants peuvent manipuler les instruments. Ceux-ci sont soit à disposition, soit ils nous les demandent.

Y a-t-il des jeux à faire à la maison pour développer l’autonomie ?

Il ne faut pas avoir peur de laisser faire les enfants

Vous pouvez par exemple donner un petit verre, une petite carafe avec très peu d’eau et les laisser se servir à table.

Vous pouvez aussi faire des jeux où vous mettez l’enfant à contribution :

  • Vous aider à plier le linge et vous lui donnez toutes les serviettes à plier, 
  • Lui faire choisir ses vêtements le soir pour le lendemain et lui permettre d’être acteur de son habillage.
  • Lui donner un gant dans la douche et lui laisser faire tout seul. 

Pour tout âge, il est important de l’encourager, d’adapter son environnement pour favoriser son autonomie, de le laisser faire seul, d’accepter ses erreurs et maladresses, de montrer à votre enfant comment faire, et de lui proposer de faire des choix pour lui-même.

De la bienveillance et beaucoup de patience

Notre dernier conseil est simple. Vous l’appliquez peut-être déjà et c’est tant mieux : n’ayez pas peur que l’enfant en mette partout et en renverse des choses. 

Ce n’est pas grave. Il est en train d’apprendre. 

Rappelons-nous qu’il nous a fallu des années pour acquérir notre habileté. Nous devons avoir des attentes réalistes.

« Aide-moi à faire seul » (Maria Montessori). L’important c’est que, nous adulte, guidions et accompagnions notre enfant vers l’indépendance.

Et en même temps, nous pouvons nous émerveiller de la vitesse à laquelle un enfant évolue lors des 1000 premiers jours de sa vie

Ce que nous pouvons faire de mieux, c’est lui offrir le meilleur environnement possible pour ses premières découvertes.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voir d'autres articles

Ligne rouge

Newsletter

Logo Cap enfants

Cap Enfants est un réseau de crèches inter-entreprises. Il porte un projet éducatif innovant : la pédagogie musicale®. Une recherche scientifique a démontré que cette approche unique améliorait sensiblement les performances scolaires des enfants. Les enfants qui ont passé deux ans dans une crèche musicale Cap Enfants ont obtenu une note supérieure à la moyenne nationale sur des tests de vocabulaire. En plus des bienfaits liés aux apprentissages scolaires, notre crèche inter-entreprise offre un accueil de qualité qui favorise l’éveil, l’épanouissement et le bien-être des enfants et de leurs familles. Cap Enfants accompagne les entreprises et les collectivités désireuses de s’engager à nos côtés dans cette démarche éducative. Au-delà de notre projet pédagogique en crèche, nous avons à cœur de fournir le meilleur accompagnement à la parentalité possible.

Notre concept

Notre projet éducatif

L’histoire de Cap Enfants

La Bulle Musicale®​

RSE crèches Cap Enfants

Actualités de la petite enfance

Trouver une crèche

Crèche Massy : Odyssée
Crèche Massy : Atlantis
Crèche Gennevilliers : Les Louvresses
Crèche Argenteuil : Euclide
Crèche Gennevilliers : Les Barbanniers
Crèche Cergy : Les Acacias

Recherche de crèches privées

Je suis parent

Je suis employeur

Je suis une collectivité

Contact

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous appeler

+33 (0)1.70.61.67.61 

Suivez-nous

Plan du site

Politiques de confidentialité

Mentions légales

© Cap Enfants 2021

    Nom*
    Prénom*
    Numéro de téléphone*
    Votre demande concerne

    * Champs obligatoires